• UN CARREFOUR INNOVANT

  • Réseau de fibre optique en milieu rural

    En raison de la place de plus en plus importante de la technologie dans la vie quotidienne des citoyens, la MRC de Drummond a entrepris en 2016 des démarches pour déployer un réseau de fibre optique dans les milieux ruraux de son territoire. Ce réseau permettra aux résidents des municipalités ayant adhéré au projet de bénéficier de services de télécommunications (Internet, téléphone et télévision) de haute capacité.

    En septembre 2018, après avoir franchi avec succès les étapes préparatoires et obtenu toutes les approbations requises, la MRC a officiellement donné le coup d’envoi à ce projet évalué à 31,2 M$. Le réseau desservira le territoire des 15 municipalités participantes, soit Durham-Sud, L’Avenir, Lefebvre, Notre-Dame-du-Bon-Conseil Paroisse, Notre-Dame-du-Bon-Conseil Village, Saint-Bonaventure, Saint-Cyrille-de-Wendover, Sainte-Brigitte-des-Saults, Saint-Edmond-de-Grantham, Saint-Eugène, Saint-Félix-de-Kingsey, Saint-Germain-de-Grantham, Saint-Lucien, Saint-Majorique-de-Grantham et Saint-Pie-de-Guire.

    fiber optic

    Cheminement et échéancier

    La MRC a procédé à l’embauche de François Beaulieu à titre de directeur de projet. Ce dernier verra à chapeauter les démarches menant à la concrétisation du réseau.

    L’étape de la confection des plans et devis est maintenant amorcée. À la suite d’un appel d’offres, c’est la firme C3F Télécom de Laval qui a été retenue pour l’exécution de ce mandat. Le personnel affecté à cette tâche sillonnera le territoire des municipalités concernées par le projet au cours des prochains mois afin de bien préparer le déploiement du réseau, qui s’étendra sur environ 1100 km. Une fois cette démarche terminée, la fibre optique sera graduellement installée. Si tout se déroule comme prévu, les premiers branchements de clients seront effectués en 2020.

    La MRC sera propriétaire du réseau, mais elle conclura une entente de partenariat avec une ou des firmes spécialisées dans la fourniture de services de télécommunications. Celles-ci pourront ainsi utiliser les nouvelles infrastructures moyennant le versement de redevances à la MRC. À ce stade-ci, un accord de principe est déjà intervenu avec l’entreprise Cooptel.

    Les citoyens des municipalités concernées seront tenus informés de l’évolution du projet.